kitesurf

Kitesurf en Suisse & zones interdites

En Suisse, le kitesurf est soumis à un régime particulier. Dans les faits c’est plutôt 3 régimes particuliers. Les règles fédérales, cantonales et parfois même communales. Suite à une discussion sur notre groupe facebook, j’ai remarqué que finalement peut de rideurs étaient au point sur ce sujet et que par contre du point de vue des autorités, c’est un sujet qui peut être « sensible ». J’ai donc décidé de me plonger dans les différentes législations afin de pouvoir éditer une carte clair, de où il est autorisé de kiter et où ça ne l’est pas. Cette carte ne contient pas les zones de baignades et les zones de distance par rapport aux ports et débarcadaires (Voir en fin d’article)

Pour y voir un peu plus clair, je me suis aussi fait aider par l’équipe de la Grande Cariçaie (Merci à eux pour l’accueil et les feedbacks), et il c’est avéré qu’effectivement c’est assez complexe, voir impossible pour un kiteur de savoir simplement où il peut ou non naviguer. Dans tous les cas, on ne trouve pas sur un seul endroit une carte pour savoir où on peut naviguer…jusqu’à aujourd’hui 😉

Pour définir si une partie de lac est navigable, il faut donc regarder les zones de protections de la nature OROEM, la loi sur la navigation Suisse, la loi sur la navigation cantonale et quelques autres informations mal référencées (Comme par exemple l’ile aux oiseaux de Préverenges).

Il faut savoir que le kitesurf est soumis à un régime particulier plus restrictif que n’importe quel autre engin à voile sur les lacs Suisse. Ceci serait du au fait que nos kites sont perçu par la faune local comme un prédateur. Donc par défaut, le kitesurf ne peut pas rider dans les zones OROEM, sauf si une dérogation est précisé dans le texte de loi. C’est le cas par exemple de la zone de Promenthoux et des Grangettes. En dehors de ses précisions, toutes les zones OROEM sont par défaut interdites aux kites (Même la zone sud du lac de Morat 😉 ).

En deuxième couche, il y a des réglements cantonaux qui rajoutent des zones interdites (Rade de Genève, extrémités du lac de Joux, zone nord du lac de Bienne et une pétée de zones sur le canton de Fribourg). Pour Vaud et Neuchâtel, il y a aussi cette notion (que les kiteurs contestent), de distance par rapport à un port, 100m pour le canton de Vaud et 200m d’un débarcadère (Pour les bateaux concessionnaires) pour le canton de Neuchâtel. La Kitesurfer association est sur le coup et à la prochaine révision de la loi cela devrait changer en instaurant la notion de direction du vent (On pourra se mettre à l’eau sous le vent d’un port, mais pas au vent).

Donc la carte des zones sur Let’s Kite n’inclus pas ces deux spécificités car aucune données géographiques (géomatiques ?) n’existe mais on vous encourage évidement à respecter la loi sous peine de vous faire amender en cas de contrôle.

Les zones de navigation sur Let’s Kite : état des lieux.

Pour le moment, j’ai fini d’insérer l’ensemble des zones de la Suisse Romande, ainsi que le lac de Brienz et son voisin le lac de Thun. Je vais poursuivre dans ses prochains mois la recherches des différents réglements cantonaux et locaux afin de compléter les zones OROEM sur la partie alémanique de la carte.

Si vous constatez une erreur, une omission, n’hésitez pas à me faire un petit mail.

2 thoughts on “Kitesurf en Suisse & zones interdites

    1. Je sais pas si c’est triste, mais en tout cas, c’est la réalité du kite en Suisse depuis maintenant quelques années.
      Pour la Wing, c’est pour le moment assimilé à du windsurf, donc c’est bien moins restrictif, mais la nouvelle loi sur la chasse pourrait faire changer les choses (Il faut voter NON)
      Pour le foil électrique, si je dis pas de bétises, c’est comme le jetski, complètement interdit en Suisse, mais il y a une école tenue par un Suisse sur le lac de St-Point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *